Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ville Urbanisme Maroc

La Deuxième Vie des Portes

3 Avril 2006, 09:30am

Publié par Mohammed EL MALTI

Les portes, ces " grands trous d'ombre"
   
    Les architectes et urbanistes français avec à leur tête Henri PROST, Grand Prix de Rome 1902, ont intervenu sur les villes marocaines dans le respect de ce qui restait de l'architecture et de l’urbanisme civils et militaires. En témoignent les études archéologiques et architecturales innombrables qui ont été effectuées préalablement à tout tracé et à tout projet. Cet amour vient de la conjonction de la sensibilité orientaliste de PROST avec la lucidité politique du Général LYAUTEY alors Résident Général de France au Maroc.
    Prost a fait de la morphologie des Médinas la base de l'aménagement urbain des nouvelles villes et de leurs monuments ses repères privilégiés. Pour le tracé de la ville moderne, on rapporte qu’Henri PROST, travaillait "in natura" et par une observation directe in situ. J. MARRAST raconte comment, "sur le terrain,..., PROST guidant le conducteur suivant les pentes, les vues, l'orientation...", ils ont tracé le plan de la nouvelle ville de Meknès.
    L'"urbanisme moderne" d’Henri PROST a fait des monuments urbains de la ville ancienne, les repères urbains et les éléments d'ancrage d'un tracé de ville parfaitement maîtrisé. Les portes de la cité, en particulier, ont ainsi contribué au premier niveau de la structure urbaine. PROST a tenu à réaffirmer le poids de leur présence physique et symbolique dans la ville moderne.
    C'est surtout à Rabat et à Marrakech, ou les tissus ancien et nouveau se côtoient, qu’Henri PROST a pu se réaliser le mieux. Les portes, ces " grands trous d'ombre" comme les décrivent les frères THARAUD, ont été particulièrement mises à l'honneur à Rabat, à travers leurs plus illustres exemples que sont Bâb er Rouah et Bâb el Oudaïa.
    La porte de la Qasbah, Bâb el Oudaïa, cette " porte géante qui à elle seule ferait une forteresse", trône dans toute sa splendeur au bout de la perspective préservée de la Rue des Consuls. Elle s'impose dans toute sa monumentalité par la vue en contrebas que lui consacre le boulevard du front d'oued. Non loin, faisant face aux remparts de la Casbah, Bâb El Alou termine la perspective du Boulevard du même nom qui fut le point d'attraction principale de la ville à l'installation du Protectorat.
    Bâb er Rouah, est consacrée par un des gestes les plus volontaristes et les plus engagés vis à vis de la cité marocaine et de ses monuments. Flanquée de ses deux bastions carrés saillants elle domine l'Avenue de la Victoire, ancienne route de Casablanca, qui est l'entrée principale de la ville à partir du Sud. Pour son hommage à Bâb er Rouah, Henri PROST ne s'est pas contenté de la longueur, du relief et de l'emprise de l'avenue. Comme s'il craignait que son geste ne puise être à la hauteur du monument, il fait appel à tous les astuces d'École pour lui donner plus d'emphase, des rangées d'arbres parfaitement taillés et alignés de part et d'autre de l'Avenue ainsi deux pistes cyclables qui accentuent cet alignement  et enfin deux obélisques achèvent le travail en encadrant l'ensemble de la perspective. Double perspective, directe dans l’axe de l’Avenue de la Victoire et biaisée dans l’axe de l’avenue Moulay Youssef mettatnt en valeur la porte aussi bien intra qu’extra muros.
    Les mêmes ingrédients ont été utilisés à Marrakech, peut-être avec moins de réussite du fait de la planéité du site, dans la perspective de l'Avenue Guéliz sur la Koutoubia. Par ailleurs, Bâb Agnaou, une autre porte Almohade, a été placée à l'aboutissement   de trois pistes convergentes que PROST a entérinées dans le tracé de la ville.
    Dans les autres "Villes Impériales", les portes de la Cité ont été préservées, mais n'ont joué aucun rôle important dans la conception des villes nouvelles. La topographie très accidentée des sites d'implantation a en effet suffit à satisfaire au respect  de l'intégralité des villes marocaines voulue par LYAUTEY.


Commenter cet article