Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ville Urbanisme Maroc

Oscar Niemeyer: le dernier grand moderne

19 Décembre 2007, 21:11pm

Publié par Mohammed EL MALTI

    Le samedi 15 décembre 2007, Oscar Niemeyer, le dernier grand moderne vient de fêter la fin de son siècle et le début d'un autre. Il a le privilège d'entamer le troisième cinquantenaire de la vie de l'architecte, qui comme l'idéalise Renzo Piano, un autre grand du vingtième siècle, devrait durer 150 ans pendant lesquels on reste un "presque architecte" jusqu'à  cent ans. Les cinquante premiers pour apprendre, les cinquante suivants pour pratiquer et affiner son savoir et enfin les cinquante derniers pour le communiquer et le partager.

IM001142.JPG    Voilà donc qu'Oscar Niemeyer a parcouru les deux tiers de sa longue vie d'architecte. Cent ans de travail acharné qui ont marqué l'architecture au Brésil d'une trace indélébile ou la forme, toujours très présente, n'a jamais tourné le dos à la fonction. Dans la pure lignée de Le Corbusier qui a été son maître et son inspirateur, il a été, avec Lucio Costa, architecte et urbaniste concepteur des plans d'urbanisme de Brasilia, et Brulo Marx, architecte paysagiste à qui l'on doit les fameux trottoirs de Copacabana à Rio de Janeiro, pavés de vagues multicolores. Ils ont ensemble, ou individuellement, conçu les réalisations urbaines, architecturales et paysagères les plus remarquables et les plus remarquées, et naturellement les plus critiquées au Brésil et dans le monde.
 IM001459-copie-1.JPG                                                                                                                                                           On doit à Oscar Niemeyer les principaux édifices et symboles à Brasilia, la nouvelle capitale du Brésil. Brasilia, faisait partie des grands travaux lancés par le Président Juscelino Kubitschek et destinés à donner une image du Brésil moderne, mais qui conduira le pays à une grave crise financière. On lui doit également le siège de Nations Unies à New York, avec Le Corbusier et d'autres, ainsi que le Musée Niemeyer
un chef d'oeuvre d'intégartion dans la baie de Rio. Son œuvre et son talent à été reconnu à deux reprises à l'échelle planétaire, la première fois  en 1970 avec le Médaille d'Or de l'American Institute of Architects (AIA) et la seconde en 1989 avec le Pritzker Architecture Prize.


    Il a été de tous les combats, un défenseur
IM001385.JPGacharné de l'architecture dite "progressiste" et l'icône de l'architecte militant pour la cause des couches sociales défavorisées, ailleurs et dans son pays. Il fuit le Brésil en 1964, pour échapper à la répression de la junte militaire pour s'exiler en France où il conçoit le siège du Parti Communiste Français, Place du Colonel Fabien, qui reste aujourd'hui une des références de l'architecture du Mouvement Moderne dans la capitale française.
    Je devais le rencontrer lors de mon dernier voyage à Rio de Janeiro, mais, à mon très grand regret, notre rencontre a été annulée à cause d'une malheureuse grippe.

    Bon Anniversaire, et que les cinquante prochaines années soient aussi fastes que les cent passées. 



Commenter cet article

microsoft word troubleshooting 12/11/2013 13:36

These are awesome reports about the great architects who helped to redesign the Brasilia to world standards. Hats off to them. With the Olympics in mind, this redesigning will certainly help to restructure the city and to reclaim all the lost fame for the nation.

Naim 20/12/2007 01:55

SalutDe beaux textes avec des infos fort pertinentes. Il faut penser à cocher la "Communauté Maroc" à la publication pour avoir plus de lecteurs... et de commentaires.A très bientôt.